Two phases of Burkina Faso

Hughes Germain, preneur de son, artiste sonore et compositeur travaille actuellement au Burkina Faso,
avec Salia Sanou (danse) au Centre Culturel Français de Bobodioulasso.
Il nous propose deux phonographies en lien avec des phénomènes de décalage de phase…
Pas de coupes, de montages, de mixages. Enregistrements bruts.

On descend doucement entre les maisons de terre, près du marigot à Bobodioulasso, au Burkina-Faso.
Les hommes font le Bazin, sorte de repassage musclé, utilisant de la cire.
Le tissu prend l’aspect du cuir (mais ça part au lavage), et les echos se propagent dans la ville.


On remonte lentement près du goudron. Là, des gars fabriquent de grandes bassines de métal à partir de couvercles de fûts d’huile.
Ils enfoncent progressivement la surface au marteau, en tenant et en faisant tourner le métal avec leurs pieds.
Ils obtiennent une finition et une régularité de forme qui n’ont rien à envier aux presses industrielles.
Ils travaillent sûrement au dessus de 105dB, et ne sont peut être pas vaccinés contre le tétanos… mais ils ont un boulot.