le son en formes et en volumes

Hughes Germain fait ses premières expérimentations pour modeler l’espace avec du son dans des salles (résolument) laissées vides.

Il met le son en formes et en volumes à l’aide de diffuseurs paraboliques qu’il construit. Ces recherches s’accentuent et se concrétisent dans des variations d’installations sonores. Le son d’Hughes Germain, matière enveloppante et volume en mouvement, laisse la place pour d’autres expressions sans perdre sa substance.

Comme une sphère sonore qui a fonction d’espace à pénétrer, à mesurer, à explorer. Dans les créations pour la danse contemporaine, c’est l’insécurité provoquée par le jeu en direct des sons et l’écoute mutuelle qu’elle exige avec les danseurs qui l’intéresse. L’espace scénique devient pour lui un espace matériel de diffusion des sons. La finesse des sensations d’espace qu’il nous soumet est possible grâce à l’usage pointu qu’il fait de son outil technique – informatique.

Ces ‘bulles’ où le son est concentré et libre relève d’une technique poétique…d’une poésie technicienne. Ses espaces sonores inventent des mondes pour la rencontre. Ils sont souples et appellent l’échange.

Retrouvez quelques extraits des créations sonores de Hughes Germain

Sur sa page soundcloud
Des extraits vidéo sur sa page viméo
Retrouvez Hughes Germain sur facebook
Hughes Germain est membre de la Coopérative artistique 109